Comment choisir un adoucisseur d’eau ?

Un adoucisseur d’eau est un appareil qui permet de rendre cette masse aqueuse douce afin de prolonger la durée de vie des équipements qui doivent être en contact avec celle-ci dans une maison. Il existe sous différents types sur le marché et chaque modèle proposé est décrit être performant par son vendeur. Raison pour laquelle, un grand nombre de gens rencontrent des problèmes lorsqu’il convient d’en choisir un au moment de l’achat. Une personne qui n’a pas de connaissance particulière sur un tel produit peut opter pour le mauvais dispositif sauf si elle tient compte de quelques critères de choix de cet article.

Pourquoi faut-il acheter un adoucisseur d’eau ?

Le principal objectif de l’usage de cet appareil est d’adoucir l’eau. Pour ce faire, il supprime une partie du calcaire qui se trouve dans celle-ci. Ce composant est responsable de nombreux problèmes liés au confort de l’utilisateur de la masse aqueuse, mais également à la résistance des appareils destinés à être en contact avec elle.
Les matériels de chauffage de l’eau risquent de consommer beaucoup d’énergie lorsqu’ils comportent un dépôt d’épaisseur considérable de carbonates de calcium et de magnésium. C’est ce qui risque d’accroitre d’une manière significative le montant de la facture en électricité au fil du temps.

Les robinets et les dispositifs qui fonctionnent de la même manière peuvent ne plus retenir efficacement ce corps liquide et laisser tomber des gouttes lorsqu’ils sont obstrués par ces matières. D’où le risque de faire une énorme dépense dans la consommation d’eau sur le long terme.

Lorsqu’elle est utilisée pour nettoyer les cheveux ou pour être en contact avec la peau, une eau trop dure peut être à l’origine de divers problèmes. Elle risque d’abîmer tant les tissus cutanés que le cuir chevelu. D’où l’intérêt d’avoir cette masse aqueuse dépourvue de ce composant

Comment fonctionne un adoucisseur d’eau ?

Les différents modèles parmi lesquels vous pouvez faire un choix sur le marché incluent :

  • un adoucisseur à résine,
  • un adoucisseur au CO2,
  • un adoucisseur écologique.

Un modèle à résine permet d’adoucir l’eau en assurant à ce que les ions qui constituent le calcaire soit supprimer et remplacer par du sodium. Au final, la dureté de la masse obtenue devient plus basse. C’est lorsque l’eau passe au niveau de la résine que l’ensemble de ces actions se produit (voir produits d’ingénieurs). Un tel appareil implique de jeter une quantité considérable de ce corps liquide dans lequel se trouvent les éléments à supprimer. En outre, les personnes qui ont une sensibilité au sel risquent d’avoir un autre problème lié à cet élément.

Un dispositif qui fonctionne au CO2 permet également de supprimer cette composante avec une grande efficacité. Pour ce faire, il diffuse cette molécule dans l’eau pour qu’elle assure à ce que le calcaire devienne du bicarbonate. Ce dernier peut se dissoudre dans l’eau. Il n’y a aucune substance à ajouter pour réaliser la suppression. Par conséquent, le résultat final ne contient aucun élément qui risque d’être nuisible à la santé. Cependant, il faut savoir que son coût est plus élevé par rapport à celui du modèle précédemment décrit.

Le troisième type d’adoucisseur est celui écologique. Il s’agit d’un appareil qui effectue le traitement de l’eau en employant des champs magnétiques et ceux électriques. Il permet de supprimer aussi bien du calcaire que du tartre. Les composants qui forment les dépôts sont cristallisés et lorsque ceux-ci ne sont pas libres, ils ne peuvent adhérer nulle part. Cette dernière catégorie de produit est pratique à l’usage et est particulièrement efficace.

Il n’apporte pas de nouvelles substances, mais assure seulement l’élimination de celles qui risquent de causer un problème en se déposant sur les parois des équipements en contact avec l’eau.

Choix selon le volume de l’adoucisseur

Le volume de ce produit doit être adapté à l’emplacement que vous souhaitez lui dédier afin que vous ne soyez pas inutilement encombré. Certains modèles dits être bi corps occupent beaucoup de place par rapport à ceux mono corps qui sont à leur tour plus simple à entretenir au niveau du bac à sel.

En outre, il faut considérer la capacité de cet article et le faire correspondre au nombre de personnes se trouvant au sein de votre foyer :

  • un appareil qui a un volume de 10 litres convient à 2 à 4 personnes,
  • celui dont la contenance est équivaut à 15 litres est adapté à 3 à 6 personnes,
  • les dispositifs ayant une capacité de 22 litres peuvent être employés par des foyers ayant entre 3 à 7 membres,
  • ceux qui mesurent 30 litres de contenance sont utilisables par 5 à 10 personnes.

Le nombre d’individus considérés est variable pour un même volume, car la dureté de l’eau constitue également un paramètre à tenir compte dans cette classification. Ce critère concerne notamment les appareils qui fonctionnent avec de la résine. Le mieux est d’adapter le volume de celui-ci au nombre des habitants de la maison où l’appareil sera installé.

Un modèle manuel ou celui automatique ?

La différence entre le fonctionnement des adoucisseurs d’eau sur le marché permet également de distinguer un modèle manuel et celui automatique. Opter par hasard pour l’un ou l’autre de ces produits sans comprendre la signification de cette caractéristique risque aussi de conduire à un mauvais choix.

Ce sont notamment les articles qui ont été conçus pour être utilisés par des particuliers qui appartiennent à cette classification. Les modèles manuels sont souvent disponibles sur le marché à un prix plus attractif. Cependant, leur usage n’est pas toujours confortable pour tout le monde impliquant que vous fassiez des efforts pour parvenir à avoir le résultat escompté. Raison pour laquelle, les utilisateurs qui sont à la recherche de commodité tout en profitant du fonctionnement de ce dispositif doivent de préférence se tourner vers des appareils automatiques.

Ces derniers incluent des adoucisseurs qui sont capables de détecter tout seul l’insuffisance de sel pour les articles utilisant cet élément. Les plus performants d’entre eux émettent des signaux pour indiquer qu’il est nécessaire de rajouter ce composant pour que l’appareil joue à nouveau son rôle correctement.

La résistance dans le temps

Il vaut mieux faire une seule fois une dépense considérable pour acquérir un article de qualité que d’acheter un produit bon marché alors qu’au bout de quelques jours d’usage il ne serait plus utilisable. C’est pourquoi il est important de vérifier la robustesse d’un adoucisseur d’eau avant d’opter pour un modèle donné.

Un article robuste est celui fait de matériau d’excellente qualité qui ne risque pas de s’abîmer rapidement au niveau de la partie destinée à être en contact avec l’eau au sur celle qui doit être exposée à l’air.

C’est parmi les marques connues que vous devriez choisir l’appareil qui vous convient si vous êtes à la recherche d’un adoucisseur solide. En procédant ainsi, vous pouvez également avoir la garantie de sa fiabilité à réaliser l’adoucissement dans une bonne condition.

Le type de vanne

Cette caractéristique concerne uniquement les modèles qui utilisent de la résine pour réaliser l’élimination du calcaire. Ce genre d’appareil emploie des ions sodium afin de supprimer les ions de calcium et de magnésium. Cependant, au bout d’un certain temps, ceux-ci s’épuisent conduisant à la saturation de la résine. D’où la nécessité d’en faire une régénération. C’est là que devrait intervenir les vannes. Il en existe sous différents types sur le marché, mais nous pouvons principalement distinguer : celle dotée d’un programmateur chronométrique et le modèle à programmateur volumétrique.

Le premier type de vanne utilise une minuterie. Cette dernière peut être ajustée, mais il y a des appareils sur lesquels elle fonctionne automatiquement. Cette composante est en mesure d’assurer cette régénération à un intervalle de temps régulier. Elle ne considère pas la quantité d’eau consommée. Cependant, elle veille à ce que la résine s’accompagne toujours de tous les ions de sodium nécessaires afin d’assurer l’élimination en continu des carbonates de calcium et de magnésium. La plupart des temps, un tel dispositif se trouve au niveau des appareils qui sont simples à manipuler et qui sont moins coûteux sur le marché. Son point faible se situe principalement au niveau de son incapacité à mettre en rapport cette régénération avec la quantité d’eau consommée.

Dans le second cas, la vanne considère la consommation en eau et effectue la régénération en fonction de cela.

Elle tient compte en premier lieu de la quantité d’eau qu’il convient d’adoucir. C’est seulement après qu’elle génère les ions au niveau de celle-ci. Ce qui permet de faire une économie considérable pour un usage durable dans le temps. La majorité des dispositifs haut de gamme sont équipés de ce système. Elle est plus pratique et évite de gaspiller inutilement du sodium.

Actuellement, sur le marché, il existe des modèles qui utilisent en même temps ces deux catégories de vannes. Vous pouvez vérifier sa présence au niveau de l’appareil que vous souhaitez acquérir au cas où vous aimeriez que l’adoucisseur assure lui-même la gestion de l’élimination du calcaire d’une manière optimale.

Exemple d’un prestataire d’adoucisseur d’eau : www.aquadrome.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *